Atelier de création libertaire Les éditions Atelier de création libertaire
1979-2017 : 38 ans de culture libertaire

Accueil | Le catalogue | Les auteurs | Les thèmes  | Les colloques | La vie de l'ACL | La presse en a parlé | Les projets | I.R.L. | Nos amis | Des libertaires éditent | Les liens | Les téléchargements | Nous contacter

Recherche dans le site

Accès rapide à tous les titres

Pour commander ce livre (comment commander)


- 1997
- 134 pages
- prix de vente public : 9,90 EUR
- ISBN : 2-905691-51-4
- nos références : 075

Du même auteur :
 


GOODMAN Paul

La critique sociale

La critique sociale

« Les anarchistes veulent augmenter le fonctionnement intrinsèque et diminuer le pouvoir extrinsèque. »
« La décentralisation n’est pas l’absence d’ordre ou de planification, c’est une forme de coordination qui s’appuie sur d’autres motifs de cohésion que l’autorité hiérarchique, les règles normalisées ou les récompenses extrinsèques telles que salaire et statut. »

« Il est toutefois probable que la plus grande perte de capacités humaines a lieu parce qu’un animal joueur, chasseur, sexy, rêveur, combatif, passionné, artistique, manipulateur, égoïste et désintéressé est continuellement contrarié par l’organisation sociale - et peut-être plus particulièrement par la scolarité. »
« J’aime l’expression marxiste “dépérissement de l’Etat” mais ce dépérissement doit commencer maintenant, pas plus tard. Et le but n’est pas une nouvelle société, mais une société tolérable, au sein de laquelle la vie puisse continuer. »


Paul Goodman (1911-1972) fut un penseur anarchiste américain particulièrement original. Dans le domaine de l’éducation, il est à situer parmi les Freinet, les Neil, les Montessori. Asymétrique, baroque et bariolé, revendiquant bien haut son homosexualité, auteur de la plupart des premières pièces du Living Theater, Goodman est là où on ne l’attend pas.





Librairies et points de diffusion | Liste de diffusion | Remerciements | Pour nous contacter ou commander