Atelier de création libertaire Les éditions Atelier de création libertaire
1979-2017 : 38 ans de culture libertaire

Accueil | Le catalogue | Les auteurs | Les thèmes  | Les colloques | La vie de l'ACL | La presse en a parlé | Les projets | I.R.L. | Nos amis | Des libertaires éditent | Les liens | Les téléchargements | Nous contacter

Recherche dans le site

Accès rapide à tous les titres

 
Histoire

Nombre d'articles: 65

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60

AUZIAS Claire
Trimards - «  Pègre  » et mauvais garçons de Mai 68

Le livre de claire Auzias présente à la fois la passion que fut Mai 68 en France, mais aussi sa complexité, sans occulter les divisions qui existaient dans l’extrême gauche. Le tableau qu’elle nous présente de ces «  trimards  » et autres mauvais garçons, nous invite à sérieusement réviser les lectures abstraites et théoriques sur la révolution. Ce travail confirme qu’une autre histoire est toujours possible.

Trimards à Lyon, loulous à Grenoble, zonards à Nantes, katangais à Paris ou Mouvement révolutionnaire octobre à Bordeaux, pour l’auteure ce Lumpenproletariat était l’autre face de la Révolution.



Octobre 2017
492 pages
prix de vente public : 18,00 EUR
ISBN : 978-2-35104-105-5
nos références : 227



BÖSIGER André
Souvenirs d’un rebelle
Soixante ans de lutte d’un libertaire jurassien

André Bösiger était-il l’incarnation de l’anarchisme suisse, le vénérable ancêtre d’un mouvement sur le déclin, comme certains ont pu l’écrire  ? Non, il était un homme de son temps, de sa classe, du mouvement ouvrier révolutionnaire, comme beaucoup d’anonymes y compris dans ce pays. Ce qui le distingue d’autres, c’est la volonté qu’il avait de raconter sa vie, de transmettre aux jeunes son expérience et ses idées  ; c’est aussi une fidélité indéfectible aux idéaux de sa jeunesse alors que, dans l’après-guerre, certains militants anarchosyndicalistes – et non des moindres – choisiront de rompre avec le mouvement pour s’engager dans une voie réformiste. André était un rebelle et il le resta, assurant avec quelques autres la continuité du mouvement anarchiste à Genève pendant la deuxième moitié du XXe siècle.


Janvier 2017
120 pages
prix de vente public : 10,00 EUR
ISBN : 978-2-35104-097-3
nos références : 222
coédition CIRA Lausanne



COLLECTIF
Rêves et passions d’un chercheur militant
Mélanges offerts à Ronald Creagh

Universitaire atypique, ayant entamé une carrière de chercheur assez tardivement, Ronald Creagh n’a pas moins produit plusieurs travaux de référence dans le domaine de l’histoire des idées politiques, des utopies ou des imaginaires sociaux. Comme l’on pouvait s’y attendre, toutefois, l’institution universitaire s’est montrée bien frileuse en termes de reconnaissance vis-à-vis de ce spécialiste de l’anarchisme américain qui, de surcroît, tenait rarement sa langue dans sa poche.

C’est en grande partie pour pallier ces oublis, mais aussi pour saluer son double parcours de chercheur et de militant, que nous avons eu l’idée de lui offrir ce livre.



Janvier 2017
288 pages
prix de vente public : 18,00 EUR
ISBN : 978-2-35104-096-6
nos références : 218



ALBEROLA Octavio
La révolution entre hasard et nécessité

«  Il n’y a pas d’autre alternative aujourd’hui que celle de se révolter ou d’être complice de ce que le monde peut advenir aux mains des obsédés par les richesses, le pouvoir et le développement technologique.  »

La lecture du texte d’Octavio Alberola met en évidence une continuité dans sa vie, dans ses actions, comme dans ses présupposés fondamentaux. Une continuité qui s’est manifestée tout au long de ses soixante-dix ans d’activité militante.

Ce livre s’inscrit dans l’effort de rénovation de l’anarchisme et dans l’émergence, un peu partout dans le monde, de nouvelles sensibilités subversives. Nous nous en réjouissons.



Novembre 2016
122 pages et 14 pages de photographies
prix de vente public : 12,00 EUR
ISBN : 978-2-35104-094-2
nos références : 217



MASSARD Marcel - GALLET Laurent
Histoire du mouvement anarchiste à Lyon (1880-1894)
suivi de Aspects de la vie quotidienne des anarchistes à Lyon à la fin du XIXe siècle

L’anarchisme en tant que mouvement politique est né dans les années 1870. Or, si de nombreux ouvrages lui ont déjà été consacrés, aucun texte jusqu’à présent n’avait été publié sur l’histoire des anarchistes à Lyon, ville où ils commencèrent à s’organiser, à publier des journaux et à s’investir dans des luttes. Et pourtant, dès 1954, Marcel Massard écrit un mémoire qui retrace cette histoire. Le texte, conservé dans des bibliothèques, sera souvent consulté par des chercheurs, mais il est resté inédit jusqu’à présent…


Juillet 2016
288 pages - cahier photos couleurs de 16 pages
prix de vente public : 18,00 EUR
ISBN : 978-2-35104-090-4
nos références : 214



RABBE Matthieu
Les communards à Lyon
Les insurgés, la répression, la surveillance

La répression de l’insurrection de la Guillotière, le 30 avril 1871, enterre définitivement les espoirs de révolution sociale des communards lyonnais qui, depuis la chute du Second Empire et la proclamation de la République, le 4 septembre 1870, essaient de soulever la ville. Pourtant, l’anarchiste et révolutionnaire russe Michel Bakounine lui-même pensait que l’esprit historique de révolte de Lyon en faisait une des villes les plus propices pour lancer le mouvement qui affranchirait tous les peuples. Et si celui-ci a marqué de sa présence les mouvements communalistes lyonnais, il ne fut pas isolé dans son combat et ne représente pas à lui seul un mouvement riche et complexe.


Octobre 2015
296 pages
prix de vente public : 18,00 EUR
ISBN : 978-2-35104-087-4
nos références : 211



GALLET Laurent
Machinations et artifices
Antoine Cyvoct et l’attentat de Bellecour (Lyon 1882)

Le lundi 23 octobre 1882, l’existence du jeune militant anarchiste Antoine Cyvoct est bouleversée. Ce jour-là, à vingt-trois heures de distance, deux bombes retentissent dans les nuits lyonnaises et occasionnent le décès d’un employé de commerce. C’est d’abord le café restaurant l’Assommoir, situé sous le théâtre Bellecour, qui est l’objet d’un attentat. Deux hommes et une femme quittent le box numéro 2 peu avant que l’explosion se fasse entendre. La nuit suivante, c’est le bureau de recrutement militaire qui est visé. Ce n’est qu’à la fin de l’année 1883, les 11 et 12 décembre précisément, que s’ouvre le procès d’Antoine Cyvoct pour ces deux attentats. La première grande affaire de « propagande par le fait » en France donne au parti anarchiste son « premier martyr ».


Septembre 2015
416 pages
prix de vente public : 20,00 EUR
ISBN : 978-2-35104-083-6
nos références : 209



0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60



Librairies et points de diffusion | Liste de diffusion | Remerciements | Pour nous contacter ou commander